Colloque EcoHealth 2014 - Finaliste 2015

 

Le colloque EcoHealth porte sur des enjeux de santé et d’environnement. Pourtant, il s’agit de la première édition à mettre de l’avant des mesures écoresponsables. Ceci a mis en valeur l’avant-gardisme du Québec à cet égard auprès de 550 représentants-es de différents secteurs et de plus de 60 pays.

 

Parmi les actions mises en place :

Alimentation

− Station de remplissage de bouteilles d’eau réutilisables.
− Produits locaux et en vrac privilégiés.
− Boîtes à lunch 100 % compostables.
− Vaisselle réutilisable.
− Bacs de compostage pour les résidus alimentaires.
− Don des surplus de nourriture à un organisme.

Communications et matériel remis
− Inscriptions et communications en ligne.
− Programme du colloque disponible en ligne et impression recto-verso, sur papier recyclé d’un format réduit (aucun autre matériel remis).
− Tasses réutilisables pour l’eau et autres boissons. Dans les communications pré-colloque, les personnes étaient invitées à apporter leur bouteille réutilisable.
− Réutilisation de cocardes prêtées par le Réseau des femmes en environnement.
− Évaluation en ligne de l’événement.

Recyclage
− Bacs de recyclage (papier, vitre et plastique) facilement accessibles.
− Boîte de recyclage de piles à la table l'accueil.
− Disponibilité sur place ou location de la majorité du matériel nécessaire.

Transport
− Choix de lieux facilement accessible en transport en commun.
− Établissements pour l’hébergement à moins de 15 minutes de marche.
− Choix d’une majorité d’organismes accessibles en transport en commun pour l’activité Écosanté en action !
− Remboursement du transport en commun seulement pour les déplacements à Montréal de la trentaine de personnes dont les frais de voyage étaient assumés par l’organisation.
− Obtention d’une commandite de titres de transports en commun pour les 22 panélistes.

Engagement social et économique
− Embauche d’étudiants-es privilégiée visant à offrir une expérience professionnelle en lien avec leurs intérêts et une possibilité de réseautage.
− Mise en application de critères de responsabilité sociale et environnementale pour la sélection des commanditaires et exposants.
− Entreprises locales d'économie sociale et organismes à but non lucratif privilégiés comme fournisseurs.
− Proposition d’hébergement prenant en compte les contraintes financières de personnes de pays à faible et moyen revenu ainsi que d’étudiants-es.
− Proposition d’un établissement offrant des cuisinettes afin de réduire les déchets, le gaspillage et les coûts associés aux restaurants.
− Mise en place d’une activité mettant en valeur le travail d’organismes voués à améliorer les conditions sociales, sanitaires et environnementales à Montréal.