Station F-MR

La Station F-MR, projet pilote de MR-63, est une place publique qui a été aménagée de mai à septembre 2018 sur les berges du Canal de Lachine et dédiée à la découverte des talents locaux, en art, design et gastronomie. Soucieuse de son impact environnemental, l’équipe de MR-63 a mis en place de nombreuses initiatives, la principale étant de donner une seconde vie à quatre anciens wagons de métro.

La Station F-MR est classifiée par le niveau 3 de la norme BNQ 9700-253/2010.

Leurs 35 fournisseurs sont locaux et parmi eux, 80% ont leur siège à moins de 100km de Montréal et 49% ont un engagement envers le Développement Durable. Quant aux ingrédients et aux produits, 50% sont confectionnés à moins de 500 km de Montréal.

Concernant la gestion des matières résiduelles, 4 stations de tri ont été installées à la Station F-MR. Visibles à différents endroits du site, ces stations de tri ont eu une signalétique adaptée selon les 3 flux suivants : le compost, les déchets, le recyclage.

L’Organisation à But Non Lucratif Bellastock Québec s’est profondément impliquée dans la construction et l’aménagement du site en mettant à disposition de l’équipe et des bénévoles, ses outils, ses matériaux et son expertise. Plusieurs fins de semaine de co-création ont été organisées avec l’objectif d’imaginer et de construire le mobilier de la Station en récupérant les matériaux du démontage des différents wagons. Ainsi, de nombreuses tables et chaises en tout genre ont vu le jour et certaines qui ont intégrées des plantes. L’équipe s’est aussi occupée de faire de la récupération auprès de toutes et tous : objets divers et variés, dons de citoyens ou de partenaires, ou encore de la récupération dans la rue.

Réduire l’impact environnement a été l’une des principales règles de l’OBNL MR-63 Montréal. À la Station F-MR, le peu de papier qui a été utilisé est du papier Environ 100 / Encres végétales. L’organisation a insisté sur la réduction d’utilisation d’eau et plusieurs pictogrammes ont été accrochés près des deux lavabos du site, afin de sensibiliser ceux qui ont utilisés ces robinets. La mobilité douce et les transports collectifs ont été sollicités via les événements et la communication numérique pour les déplacements de l’équipe et celles des visiteurs. Plusieurs conférences sur la thématique du développement durable ont eu lieu pendant toute la durée de la Station F-MR à l’espace Hydro-Québec, comme celle donnée le 21 juin sur le thème ‘’Électrification des transports en milieu urbain.’’

Sur le plan alimentaire, la Station F-MR s’est engagée au non gaspillage alimentaire en distribuant les aliments non consommés aux bénévoles, à l’équipe et aux différentes associations identifiées. Pour le café, des sucriers, des tasses en verres ainsi que des eco-cup ont été privilégiés.

Sur le plan environnemental, les impacts ont été multiples. Une vidéo a été réalisée afin de montrer la quantité de déchets générée par la Station F-MR en une semaine. Le taux de déchets qu’a produit la Station est faible, et cela grâce aux mesures mises en place pour y parvenir. Le seul papier utilisé est dédié à l’usage des toilettes seulement et est 100% recyclé. Tous les autres besoins en papier, au café ou au bar, ont été comblés par l’utilisation de torchons. 

En ce qui concerne les transports, la carte Opus est entièrement offerte pour tous les membres de l’OBNL. Il s’agit de montrer l’exemple lorsqu’il s’agit des initiatives que tout le monde peut prendre au quotidien.

La Station F-MR a été équipée de deux récupérateurs d’eau. Cela a permis sa réutilisation directe sur le site, pour différents usages, comme l’arrosage des plantes notamment. L’équipe a également opté pour l’usage de LEDs pour l’éclairage, ainsi que d’un minuteur pour diminuer au maximum la consommation d’énergie.

Pour la signalétique du site, tous les panneaux ont été faits à partir de bois récupéré ou de coroplast.

D’un point de vue socio-économique, la Station a réussi à agir sur plusieurs domaines. Dans toutes les communications numériques, les gens ont été invités à utiliser des moyens de locomotion plus verts, pour réduire leur empreinte carbone. Des sondages ont été réalisés auprès des visiteurs, afin de savoir comment ces derniers se sont déplacés. Cela a permis de mesurer l’impact des actions de sensibilisation.

Enfin, la Station F-MR a aussi mis en place une cuisine collective afin de proposer tous les jours une offre alimentaire abordable à moins de 5 dollars.

Pour en savoir plus : http://stationfmr.ca/