CRECN

Gala vingtième anniversaire du CRECN

Le Conseil régional de l’environnement de la Côte-Nord a choisi de rendre son événement écoresponsable selon les critères de la norme BNQ 9700-253. Il entend utiliser cet événement comme « pilote » pour obtenir la certification BNQ des événements responsables, et ainsi être le premier organisme certifié sur la Côte-Nord. Le Gala atteindrait le niveau 2 s’il avait été classifié.
La majorité des sièges sociaux et des succursales des fournisseurs sont situés dans la même ville que le lieu de l’événement et, à l’exception d’un fournisseur, ils proviennent tous de la Côte- Nord. Les cadeaux offerts aux membres honoraires du CRECN étaient exclusivement des produits d’artisans nord-côtiers. Le menu choisi avec le traiteur était une table d’hôte du terroir et une sélection de bouchées dont certains ingrédients principaux étaient des produits régionaux.

La compensation en double (5,6 t. CO2 équivalent) des GES émis a entraîné la plantation de 244 arbustes, soit 150 m2 de revalorisation de bandes riveraines dans la Manicouagan. Non seulement le programme permet-il la plantation d’arbres et d’arbustes capteurs de carbone, mais il améliore la santé des lacs qui sont également des capteurs de CO2 et réduit le phénomène d’érosion. Les bandes riveraines étant les meilleures garantes de la bonne qualité de l’eau des lacs et des rivières, le programme optimise ainsi l’impact de la compensation en plus de contribuer à la préservation de la biodiversité.
Tous les participants au Gala vingtième anniversaire ont été renseignés sur l’efficacité énergétique lors de l’événement par la conférence de Philippe Bourke du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec. Il y a donc 65 participants qui ont été conscientisés aux enjeux énergétiques et environnementaux donc certains décideurs régionaux et dirigeants d’entreprises. On peut évaluer que les impacts environnementaux ont certainement été au-delà de la participation même au Gala. Bref, l’événement a démontré l’importance du développement durable pour la région au cours des vingt dernières années et a fait connaître les possibilités de réduction de la dépendance au pétrole.

Il est plutôt rare sur la Côte-Nord, que des participants et des conférenciers d’un événement soient incités à utiliser d’autre mode de transport que la voiture solo et soit aidés pour l’organisation du covoiturage.
La mesure de compensation est relativement innovatrice puisqu’elle est mise en place dans la région même où a lieu l’événement et est davantage recherchée qu’une simple plantation d’arbres.