Mobilisation des parties prenantes

 

La 7e édition des Vivats est fière de présenter un nouveau critère d'évaluation!

Le baromètre de la consommation responsable nous démontre que les Québécois désirent repenser leur mode de vie et de consommation, mais que seulement 39,9% ont entendu parler du terme «événement écoresponsable»1. Il nous semble donc important de faire place à la mobilisation et l'éducation relative à l'environnement (ERE) dans nos critères d'évaluation.

Ce critère récompense l'évènement dans la catégorie choisie, selon l'éducation faite avant, pendant et après l'évènement sur les mesures écoresponsables de celui-ci. Il inclut les mesures mises en place dans un but éducatif envers toutes les parties prenantes de l'évènement (par exemple: fournisseurs, organisateurs, bénévoles, visiteurs, etc.)

Ce critère prendra en considération la quantité et la qualité des efforts. Les mesures doivent être appropriées aux parties concernées.

L'atteinte des niveaux d'éducation des diverses parties prenantes de l'évènement sera aussi prise en considération dans l'évaluation.

Niveaux d'éducation relative à l'environnement:

  1. information (savoirs)
  2. sensibilisation (portée émotionnelle, contact direct)
  3. conscientisation (prise de conscience, touche l'éthique et la morale, redéfinition des valeurs)
  4. mobilisation (changement de comportements, outils pratiques, engagement à long terme)

Ces niveaux et l'impact des mesures peuvent être mesurés à l'aide de sondages auprès des participants, des statistiques des médias sociaux et des réactions du public, selon la qualité et la profondeur des mesures d'éducation mises en place, selon les changements visibles observés chez les diverses parties prenantes, etc.

Voici quelques exemples d'actions d'éducation:

  • Mettre en place de la signalisation informative ou un système d'explications au public.
  • Présence d'une brigade verte ou de personnel dédié à la sensibilisation.
  • Rédaction et publication d'articles dans les journaux, sur les médias sociaux et autres plateformes de communication.
  • Faire des efforts de communication orale, écrite et visuelle.
  • Faire la promotion d'actions écoresponsables.
  • Outiller les acteurs pour faciliter l'adoption de pratiques écoresponsables.
  • Mettre en place des mesures de sensibilisation visant la réduction des émissions de GES des participants.
  • Faire une diffusion publique des mesures de gestion des matières résiduelles mises en place et du taux de matières résiduelles récupérées pendant votre événement.
  • Faire des actions de sensibilisation à l'utilisation des transports durables (messages, affichage, etc.)
  • Sensibilisation de sa clientèle aux valeurs durables, etc.
  • Avoir du personnel ou une escouade verte responsable de la récupération des matières recyclables et des déchets.

 

 1)  39,9% des répondants au sondage dans le cadre de l'édition Québec 2017 du Baromètre de la consommation responsable.