Semaine en ville sans ma voiture

Semaine en ville sans ma voiture par Roulons vert

Roulons VERT a organisé la Semaine en ville sans ma voiture du 17
au 22 septembre 2012. Plusieurs activités de
sensibilisation, de conscientisation ou favorisant le passage à l’action ont été
organisées autour des enjeux de la mobilité et du transport
durable.

L’organisation du premier événement de sensibilisation au transport
durable s’est tenue en 2009 dans le cadre de la Journée internationale en
ville sans ma voiture qui a lieu tous les 22 septembre. Roulons VERT a
organisé du lundi 17 au samedi 22 septembre la Semaine en ville sans ma
voiture de Trois-Rivières. Malgré le fait que des activités avaient lieu
quotidiennement, les deux événements principaux de la semaine étaient le
Défi sans auto qui s’est déroulé le mardi 18 septembre et la Fête du
transport durable le samedi 22 septembre.

La Fête du transport durable a
été créée à titre de journée festive et informative s'adressant aux
familles trifluviennes.Plusieurs mesures ont été mises en place pour
l’évènement afin de respecter les principes du développement durable.

Parmi les mesures mises en place  :
Les employés et bénévoles se sont déplacés en transport
durable;
Plusieurs participants se sont déplacés en transport durable, surtout lors
de la journée du Défi sans auto;
La formation sur l’entretien des vélos prolonge la durée de vie des
vélos;
La promotion des véhicules électriques a été constamment évoquée;
Une sensibilisation constante sur les enjeux du transport durable et la
réduction des GES a été réalisée;
La démystification du transport collectif via la gratuité d’utilisation a
permis l’adhésion de certains adeptes, réduisant l’utilisation de
l’autosolo;
Les lieux d’activités étaient choisis stratégiquement afin d’être
facilement accessibles en transport durable.

Parmi les impacts environnementaux, sociaux et économiques :

L’objectif premier de notre évènement est de sensibiliser, de
conscientiser et de favoriser le passage à l’action de la population vers
les transports alternatifs à l’autosolo et d’induire un changement de
comportement durable.

Impacts environnementaux :
-8,2 Tonnes équivalentes de Carbone ont été évitées pour la seule
journée du Défi sans auto;
-Si le comportement était reproduit chaque jour, la quantité annuelle de
GES évités seraient de plus de 2000 tonnes;
-La sensibilisation et le passage à l’action ont permis une remise en
question des modes de transport, et ont certainement modifié les habitudes
de certains participants (la diminution du nombre d’autos sur la route
diminue les GES émis);
-Diminution des matières résiduelles par une saine gestion des ressources;
-Conscientisation sur les enjeux de la mobilité durable;
-Augmentation de la part modale du transport durable.

Impacts sociaux :
-Une prise de conscience des participants sur les enjeux de la mobilité
durable amenant un débat sur la question;
-Six stagiaires ont pu développer leurs compétences en œuvrant sur le
projet;
-80 bénévoles ont contribué localement au bon fonctionnement et à la
sensibilisation des activités;
-13 bénévoles participaient à des programmes de réinsertion sociale;
-Les artistes et organismes participants ont pu se faire connaître;
-Démystification des différents types de transport durable, facilitant le
changement de comportement.

Impacts économiques :

-Le projet a permis l’embauche de 2 employés à temps plein (à
l’échelle locale);
-Le projet a permis l’embauche de 19 personnes à temps partiel (à
l’échelle provinciale);
-Les formations sur la maintenance de vélos permettent aux usagers
d’économiser sur les frais d’entretien;
-Augmentation du nombre d’usagers du transport collectif, ce qui permet le
développement de la flotte d’autobus de la Société de transport.

Impacts transversaux :
-À l’échelle provinciale, 386 029 personnes ont été sensibilisées par
le Défi sans auto regroupées dans 299 entreprises / organismes;
-À l’échelle régionale, 20 317 personnes ont été sensibilisées par le
Défi sans auto regroupées dans 35 entreprises / organismes;
-Au moins 5 712 personnes ont passé à l’action et ont utilisé un
transport durable plutôt que l’autosolo;
-Lors des autres activités de la semaine, près de 1750 personnes ont été
sensibilisées directement;
-Plus de 4500 personnes ont participé, en tout ou en partie, à la fête du
transport durable;
-67 dirigeants ou élus ont participé (dont 8 régionalement), ce qui permet
une prise de conscience des décideurs concernant les enjeux de la mobilité
durable;
-La promotion des véhicules électriques peut favoriser une diminution de la
part modale des véhicules utilisant les carburants fossiles.